Coline Pasteau est une étudiante Français qui est à Elafonisos depuis plusieurs mois impliquée dans un projet avec son université.
Pendant son séjour sur l’île, elle a fait des recherches scientifiques sur l’environnement marin, afin de comprendre comment préserver la biodiversité marine.
Pour se concentrer sur le problème, Coline a été
Trop impliqué aussi avec les pêcheurs qui sont nombreux sur l’île.
À la suite de ses recherches, il ressort qu’il y a un poisson vivant dans la mer autour de l’île qui est particulièrement dangereux pour la biodiversité, le POISSON LION.
Ce poisson toxique se trouvait à l’origine dans l’océan Indien et la mer Rouge. Ces espèces sont maintenant très communes dans la région méditerranéenne en raison de l’ouverture du canal de Suez, du réchauffement de la mer Méditerranée, des catastrophes naturelles et aussi de l’évasion de l’aquarium.
Les poissons-lions peuvent se reproduire très rapidement, tous les 4 jours, avec 2 millions d’œufs par an et ils peuvent vivre presque n’importe où, lagon, récifs coralliens, etc.
Sans grands prédateurs, les poissons peuvent envahir toute la mer et les récifs coralliens; Il est venimeux avec 18 épines empoisonnantes, il est capable de manger plus de 70 types de petits poissons.
Il représente une menace sérieuse non seulement pour l’écosystème marin, mais aussi pour les pêcheurs et leur travail.
Coline a suggéré deux solutions: les manger, en montrant aux pêcheurs comment les couper, comment enlever les épines empoisonnées, et même comment les cuire. Puis, en utilisant les restes du poisson, elle a suggéré de créer des bijoux comme ils le font à Guadalupe.
Ses expériences ont été très utiles pour le Comité des pêcheurs!

 

Pin It on Pinterest

WordPress Cookie Plugin by Real Cookie Banner